Devenir vitrier, une belle opportunité

fecamp-service-enseigne-paris-12

Par définition, le vitrier est celui qui travailler le verre, celui qui pose et répare les verres. Aujourd’hui, le métier de vitrier s’annonce comme un travail peu connu et peu attirant. Pourtant, il est inséparable de la vie humaine, puisque dans tous les foyers, il y a au moins une vitre en verre. Ces derniers temps, les jeunes sont de plus en plus nombreux à chercher des formations professionnalisantes dans ce domaine afin de devenir « vitrier professionnel ».

L’importance du travail d’un vitrier

Un vitrier se présente comme un expert du verre. Le fiche métier comporte plusieurs formations. En tout cas, toutes les personnes qui travaillent le verre sont appelées « vitrier », même s’il est miroitier ou s’il est employé dans les verres de décoration.

En fait, un vitrier paris doit être capable de manier sans problème tous les types de verre et de le changer en vitre, en meubles ou en articles décoratifs en verre. Il doit pouvoir le faire manuellement et/ou avec une machine.

Généralement, nous faisons appel à un vitrier pour poser des vitrails, les fenêtres, les portes, les lucarnes, les miroirs encastrés, les baies vitrées, les vérandas, etc. De même, nous pouvons demander leur aide dans la confection de tout ce qui peut être fait à base ou à partir ou avec du verre, en intérieur ou en extérieur.

Le mode de fonctionnement

Un vitrier expert devra suivre quelques principes de travail. Cela commence par la mesure des vitrages et les renseignements préalables. Ensuite, il doit pouvoir travailler le verre de façon à avoir la forme, la mesure et la taille demandées. Il peut avoir recours à différents outils comme le coupe-verre les pistolets à pression, le diamant, les tenailles, les ventouses, les scies, ou autres. De même, il doit être habilité à faire un peu de soudure, de façonnage et beaucoup de vitrages. Un vitrier paris peut être également sollicité pour la pose de serrures et leurs entretiens, les gonds et les poignées.

Les formations

Un vitrier, pour être qualifié de professionnel, doit suivre quelques formations.

Il y a les formations pour l’obtention d’un CAP Miroiterie, les baccalauréats professionnels en ouvrages du bâtiment, notamment en verre et en matériaux de synthèses ou encore en aluminium. Autrefois, ce bac pro s’intitulait bac professionnel Bâtiment, Métal, Aluminium, Verre. Vous pouvez aussi choisir un BT Miroiterie. Et outre les stages et apprentissages divers, nécessaires, les formations durent en moyenne 2 à 3 ans.

Les débouchés

Un  vitrier peut faire carrière dans le BTP ou dans les cabinets d’architecture. Et la nécessité des vitriers est telle que le salaire d’un débutant est à plus de 1400 euros. En tant que spécialiste en verre, vous pourrez travailler avec d’autres professions du bâtiment ou même de l’immobilier.

Il vous est également possible de faire carrière dans la gestion des chantiers, en tant que chef de chantier attitré ou chef d’équipe comme il vous est donné de monter votre propre boîte de « vitrier artisan professionnel » et travailler pour votre propre compte. Ainsi, vous augmenterez de 4 à 5 fois votre gain mensuel.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *